Un random au Maroc, épisode #2, Tétouan.


Voyage / mercredi, août 2nd, 2017

Des plages de Tanger aux plages privées de Tétouan.

Ah, Tanger, une très jolie ville côtière du nord du Maroc. Des plages turquoises, des commerces ouverts jusqu’à pas d’heure, des hôtels somptueux et j’en passe. Ouais, c’est clairement ma ville préférée et puis passer des vacances dans sa résidence secondaire avec sa famille, qu’est-ce qu’il y a de mieux, franchement? Et bien je vais vous le dire ! Tétouan !

Tétouan, une ville ou un enclos à touristes?

plage tétouan

Et bien ouaip, c’est un enclos à touriste. La ville entière n’est rien d’autre qu’un ensemble de résidence « vacancières » qui sont vraisemblablement que des moyens aux barons de la drogue du coin de blanchir leur argent. Bien que les résidences en elles-même soient très sympathiques… Il est vrai que le coin est très joli en soit et qu’en plus la ville soit pleine d’animations en tout genre (logique pour un ensemble de coins réservés à de riches touristes occidentaux, l’apogée de l’hypocrisie et du sucage de queue par excellence). Mais est-ce que c’est vraiment ce qu’on a envie de voir quand on visite un pays comme le Maroc? J’veux dire ok, les plages privées sont bien plus clean que les plages publiques mais franchement, ça suffit à justifier le reste?

Et bien non, cet endroit est juste la représentation de la soumission de l’orient à l’occident. Rien d’autre.

« Eh maman, c’est qui ce monsieur? – Ne t’approches pas chérie, il est pauvre. »

Jolie vue hein? :3 On remarquera les murs de 6 mètres anti pauvre dans cette petite villa oklm. Vraiment magique non? Voilà le vrai visage du Maroc. On peut en profiter tout en fermant les yeux, mais ce serait être un sous-homme, un lâche, un traitre, un déchet de la pire espèce que le faire. Alors observez braves gens, regardez cette « justice sociale », don de dieu, que les imams (traîtres qui doivent être guillotinés autant que l’oligarchie) vous incitant tant à protéger en se soumettant comme les petites merdes qu’ils veulent que vous soyez.

Qu’ils me détestent pourvu qu’ils me craignent

Voilà ce que disait Caligula. Cela ne vous rappelle rien? Vous voulez toujours pas vous rebeller? Et bien soumettez-vous bande de traitres, soumettez-vous et laissez vos enfants crever.

Si il y a bien une chose qu’un Homme puisse choisir, c’est sa mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *